Comment devenir directeur des services de greffe judiciaires ?

Les trois concours de DSGJ

 

Le concours de directeur SG correspond à catégorie A des concours de la fonction publiques  ( voir article : Les différents concours de la fonction publique ) le directeur des services de greffes est à la fois un juriste et un gestionnaire des moyens humains et matériels des juridictions de l’ordre judiciaire. Il gère les ressources humaines du greffe, organise et dirige les services de la juridiction. Il supervise le travail des greffiers et adjoints administratifs au quotidien. Le DSG participe aussi à l’élaboration des budgets, en assure l’exécution et veille à la bonne gestion des moyens matériels. Il collabore avec les chefs de juridictions et met en œuvre leurs décisions et leur politique de juridiction. De la gestion du parc informatique aux marchés publics, en passant par les règles d’hygiène et sécurité ou la formation des agents, le DSG intervient dans de multiples domaines.

 

Comment postuler ?

Pour déposer une candidature, il est nécessaire de remplir les conditions suivantes :

– être de nationalité française

– être titulaire d’un diplôme Bac + 3 pour les candidats externes

– être en fonction à la date de la première épreuve écrite et justifier de 4 années au moins de services publics au 1er janvier 2018 pour les candidats internes

 

Les épreuves

Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Toute note inférieure à 5 est éliminatoire.

 

CONCOURS EXTERNE

 

Le CONCOURS EXTERNE est ouvert aux candidats (sans limite d’âge) titulaires d’un diplôme sanctionnant au minimum trois années d’études supérieures.

 

Les deux épreuves d’admissibilité du concours externe :

Une composition sur un sujet portant sur les aspects:

-politiques,

-économique,

-sociaux

-culturels du monde contemporain

  • où une note de synthèse à partir de documents se rapportant à des problèmes généraux d’ordre juridique ou administratif.

4 h coef 4

Questions à réponses courtes sur :

-La procédure civile et prud’homale,

-La procédure pénale ;

-L’organisation judiciaire ;

-La gestion des ressources humaines.

 

L’épreuve d’admission du concours externe 

L’épreuve orale d’admission c’est :

-un entretien avec le jury visant à évaluer les qualités personnelles du candidat et son potentiel. En vue de cette épreuve le candidat admissible doit remplir une fiche individuelle de renseignement.

30 min coef 5

-une interrogation orale sur les finances publiques ou le droit de la fonction publique.

15 min  coef 3

CONCOURS INTERNE

 

Le CONCOURS INTERNE est ouvert aux fonctionnaires et agents de l’Etat comptant au minimum quatre ans de services en cette qualité.

 

Les deux épreuves d’admissibilité du concours interne :

Rédaction:

-une note de synthèse à partir d’un dossier à caractère administratif.

4 h coef 4

 

Questions à réponses courtes sur :

-La gestion des ressources humaines.

-La procédure civile et prud’homale ou la procédure pénale.

 

L’épreuve d’admission du concours interne 

L’épreuve orale d’admission

-un entretien avec le jury débutant par l’exposé par le candidat de son expérience professionnel.

30 min coef 4

-une interrogation orale sur les finances publiques ou le droit de la fonction publique.

15 min coef 3

LE TROISIEME CONCOURS

 

Le Troisième concours est ouvert aux fonctionnaires et agents de l’Etat comptant au minimum quatre ans de services en cette qualité.

 

L’épreuve d’admissibilité du troisième concours : L’épreuve écrite d’admissibilité consiste en la rédaction d’une note de synthèse à partir de documents se rapportant à des problèmes généraux d’ordre juridique,  4 h coef 4

 

L’épreuve d’admission du troisième concours: L’épreuve orale d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier l’expérience professionnelle du candidat,  30 min coef 4

Laissez un commentaire