Inspecteur des douanes

 

Que fait un inspecteur des douanes ?

 

La profession d’inspecteur des douanes

Le métier d’inspecteur est divisé en trois domaines.

Administration générale

  • L’inspecteur peut avoir un poste de rédacteur à la direction générale, dans une direction territoriale, ou dans une direction à compétence fonctionnelle.
  • L’inspecteur peut être un représentant de l’administration devant les juridictions judiciaires.
  • L’inspecteur peut aussi être formateur dans les écoles des douanes ou bien responsable dans les régions de la formation professionnelle.

Opérations commerciales

  • Au sein des pôles d’action économique des directions régionales des douanes et droits indirects, les inspecteurs assurent le conseil et l’accompagnement des entreprises opérateurs du commerce international pour optimiser leurs opérations de dédouanement.
  • Il peut être auditeur afin d’étudier les stratégies financière et commerciale de l’entreprise pour adapter les procédures à l’activité.
  • Dans une unité chargée du contrôle des opérations de dédouanement et de perception des contributions indirectes, l’inspecteur encadre les agents de constatation et les contrôleurs.
  • Dans un service régional d’enquête ou à la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières, l’inspecteur a pour objectif d’assurer les enquêtes douanières pour traquer les opérations irrégulières ou frauduleuses.

Surveillance

  • En région, les inspecteurs chefs de la surveillance douanière organisent les services, dirigent les opérations importantes et encadrent les agents.
  • Une qualification particulière permet de devenir officier de douane judiciaire pour des enquêtes judiciaires, sur réquisition du procureur de la République ou sur commission rogatoire du juge d’instruction, en matières douanière, économique et financière.

 

Comment peut-on passer le concours ?

 

Le concours est commun à tous les services des ministères financiers :

  • Direction générale des finances publiques ;
  • Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ;
  • Direction générale des douanes et droits indirects.

Il n’y a pas de programme spécifique pour les douanes.

À l’inscription, vous devez formuler des vœux d’affectation par ordre de préférence. Si vous réussissez le concours, votre affectation dépendra de vos vœux et de votre rang de classement.

 

Concours d’inspecteur des douanes :  quelles sont les conditions d’inscription ?

 

Pour pouvoir se présenter aux concours d’inspecteur des douanes, les candidats doivent :

  • Être français ou ressortissants d’un État membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen.
  • Jouir de l’intégralité de leurs droits civiques et être en position régulière au regard des dispositions du code du service national.
  • Les mentions portées au bulletin n°2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec l’exercice des fonctions.
  • Être titulaires d’un diplôme national de fin de deuxième cycle de l’enseignement supérieur (licence) ou d’un diplôme équivalent ou bien justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent à celui exercé par un inspecteur des douanes.
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonctions. Les candidats du concours de la branche surveillance doivent avoir été déclarés aptes au service actif par un médecin agréé.

 

Épreuves du concours d’inspecteur des douanes

 

Admissibilité

Épreuve n° 1 :

rédaction d’une note à partir d’un dossier relatif aux questions économiques, financières et sociales.

Durée : 4 h – Coefficient : 6

Épreuve n° 2 :

épreuve à dominante juridique (au choix du candidat) :

  • droit constitutionnel, droit administratif et libertés publiques ;
  • institutions, droit et politiques communautaires ;
  • droit des affaires ;
  • droit pénal.

Durée : 3 h – Coefficient : 4

Épreuve n° 3 :

épreuve à dominante économique (au choix du candidat) :

  • analyse économique ;
  • comptabilité et analyse financière ;
  • gestion et administration des entreprises ;
  • géographie économique et humaine.

Durée : 3 h – Coefficient : 4

 

On peut aussi passer une épreuve facultative :

Épreuve n° 4 (facultative) :

épreuve écrite de langue étrangère (au choix du candidat) :

  • allemand
  • anglais
  • arabe
  • chinois
  • espagnol
  • russe
  • italien

Admission

 

Épreuve n° 1 : entretien, sur la base d’une fiche de parcours professionnel et personnel, visant à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions au sein de la DGDDI.

Durée : 30 min – Coefficient : 10

Épreuve n° 2 : épreuve orale de finances et gestion publiques

Préparation : 10 min – durée : 30 min – Coefficient : 3

Épreuve n° 3 (au choix du candidat) :

  • allemand
  • anglais
  • arabe
  • chinois
  • espagnol
  • russe
  • italien

Durée : 15 min – Coefficient : 3

 

Comment devenir inspecteur des douanes après le concours ?

 

Formation et titularisation

Les diplômés sont nommés inspecteurs stagiaires et ils devront suivre une formation de 18 mois : 12 mois à l’École nationale des douanes située à Tourcoing et 6 mois de stage pratique.

A la suite de la formation et à condition d’avoir satisfait aux contrôles des connaissances, l’inspecteur stagiaire sera titularisé.

 

Laissez un commentaire