Juriste notarial : fiche métier

Classé dans : Droit immobilier | 0

 

Découvrir le métier de juriste notarial

 

Le juriste pratique son travail aux côtés du notaire dans la vie des particuliers ou des entreprises (opérations immobilières, conseil fiscal ou patrimonial, règlement successoral). Chacune de ces étapes est concrétisée par un acte notarié.

 

Missions

Les principales missions du juriste sont de préparer, rédiger et participer à l’analyse juridique des actes. Il est en relation directe avec le notaire et gère les dossiers confiés par ce dernier. Suivant son niveau d’expériences, il peut recevoir directement les clients, et proposer des solutions ou encore rédiger des conventions. Le juriste établit des actes juridiques et effectue des démarches auprès d’organismes privés ou publics pour le compte de clients. De plus, un juriste est amené à monter des dossiers de plaidoirie (recueil des pièces, consultation de la jurisprudence, rédaction des conclusions, …) C’est un technicien du droit qui rassemble les pièces administratives nécessaires, participe à l’établissement des actes, et accompagne le notaire ou le juriste confirmé dans le suivi des dossiers

 

Qualités

Rigueur dans la rédaction des actes, connaissance des règles de déontologie, maîtrise des outils technologiques de la profession notariale, qualité relationnelle et sens des responsabilités sont les atouts principaux d’un bon juriste. 

 

Quelles formations choisir pour devenir Juriste notarial ?

 

L’Ecole de notariat ou par une formation universitaire (licence)

 

Se former au métier de juriste

 

Les titulaire d’un Baccalauréat (général, technologique ou professionnel) ou d’un niveau Baccalauréat (sélection sur dossier) se formera par voie scolaire sur deux années de préparation à l’Institut des Métiers du Notariat ou dans un lycée public ou privé sous contrat, intégrant un stage non rémunéré de 3 mois dans un office notarial. Cette formation conduit aux examens organisés par le rectorat.

Il pourra alors se présenter à l’examen du Brevet de technicien supérieur notariat (BTS Notariat) délivré par le ministère de l’Éducation nationale.

Les titulaire d’un BTS Notariat (ou d’un bac+2 dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle « métiers du notariat » suivra une formation universitaire d’une année dans les facultés de droit habilitées à cet effet, qui comprend un stage dans un office notarial. Ce diplôme permet ensuite d’accéder à la préparation du diplôme de l’Institut des métiers du notariat.

Pour exercer, le futur Juriste devra obtenir une Licence professionnelle « métiers du notariat » délivrée par l’Université.

 

Les compétences à acquérir au cours d’une formation en notariat sont les matières suivantes à savoir :

 

 

 

Laissez un commentaire